Le bumba-meu-boi : une danse faisant partie de la culture brésilienne

Publié le : 13 octobre 20214 mins de lecture

Le Brésil est un pays qui enferme plusieurs merveilles. Dans celles-ci, on compte les danses qui font partie de sa renommée. Sur ce large territoire d’Amérique du Sud, les danses sont considérées comme des arts à part entière. Le bumba-meu-boi fait partie de ces danses populaires.

Le bumba-meu-boi : son origine

Le bumba-meu-boi est une danse folklorique populaire au Brésil. Elle inclut des personnages humains et animaux, qui évoluent autour de la résurrection et de la mort. C’est au XVIII e siècle que remonte l’origine du bumba-meu-boi. Elle est le résultat des relations complexes entre les propriétaires et les esclaves, durant les exploitations coloniales. À la base, la légende de cette danse entoure les domaines de la comédie, tragédie, de la satire et du drame, en appuyant entre la fragilité des hommes et les forces des bœufs. C’est dans le Nordeste au Brésil que naisse la fête du boi-bumba. Elle s’est rapidement répandue dans tout le bassin amazonien brésilien. Chaque année, plusieurs touristes viennent dans la ville de Parintins, pour assister au festival folklorique de Parintins, qui est focalisé sur la tradition du boi-bumba, et cela, depuis 1913. Le bumba-meu-boi est une danse dramatique, de ce fait, elle acquiert au cours du temps ses caractères de moyen de communication.

Le spectacle de bumba-meu-boi

Également appelée pavulagem ou boi-bumba, le bumba-meu-boi n’est pas seulement une fête, mais aussi une danse folklorique qui évoque les conditions sociales des esclaves noirs qui ont jadis vécu. Très célèbre, le bumba-meu-boi est une portion intégrante de la culture de la Nordeste brésilienne. Cette fête se déroule à partir de la moitié du mois de juin et ne se termine qu’à la fin du mois d’août. À la fois fascinants et authentiques, les spectacles qui se mettent en scène pendant les représentations expriment l’histoire d’un bœuf qui s’est blessé, tué puis s’est ressuscité. Le principal rôle est le boi qui veut dire bœuf.

Un patrimoine culturel complexe

Le complexe culturel du bumba-meu-boi est un rituel qui implique de différentes chorégraphique, plusieurs expressions musicales et théâtrales, dans lesquelles les praticiens sont incarnés par la figure du bœuf. La pratique comporte certains éléments distinctifs comme l’univers mystico-religieux, le cycle de la vie, c’est-à-dire la naissance à la mort, et même le bœuf. La durée du festival peut être entre 4 à 8 mois. Le bumba-meu-boi englobe particulièrement différents groupes et styles qui mettent en avant la relation inséparable à la foi, l’art et les fêtes. La fête de bumba-meu-boi est transposé sur une scène publique qui est dédié spécialement pour cette célébration.

Plan du site