Salvador de Bahia : le berceau de la culture brésilienne

Publié le : 13 octobre 20213 mins de lecture

C’est à Salvador que l’histoire du Brésil a commencé au 16ème siècle. La ville a été un moment charnière pour la nouvelle colonie, avant d’être déplacée à Rio. Salvador, avec son architecture, ses habitants, évoque un savant mélange de cultures portugaise et africaine.

L’histoire à travers ses quartiers

Salvador est l’une des plus anciennes villes d’Amérique. Il est bordé par l’océan Atlantique et caché par l’enceinte protectrice de la baie. Ce fut, pendant près de 250 ans, la première capitale officielle du Brésil. Le berceau de la culture la plus profonde du Brésil, remontant à l’esclavage, rappelle son passé riche et lourd. Dans la ville, les habitants chantent aux rythmes afro dans les rues, dansent la capoeira et continuent la tradition vaudou. Pelourinho, le plus symbolique des quartiers rappelle combien l’Afrique et l’esclavage ont marqué la ville. Les quartiers de Calcada et Largo dos Mares regorgent également de bâtiments coloniaux, dont la célèbre église de Bonfim, symbole de la foi bahianaise.

Un mélange afro-portugais

A la fois décontractée et énergique, Salvador de Bahia, ville aux influences africaines et portugaises, évoque tous les sens : l’extraordinaire beauté de ses bâtiments coloniaux mêlés aux danses traditionnelles et aux arômes séduisants de la cuisine afro-Salvador. Ce mélange de cultures se retrouve au Museu Afro-Brasileiro, ou Musée Afro-Brésilienne, où sont exposés des objets d’artisanat et d’art reliant les traditions artistiques brésiliennes et africaines. Sa forteresse, simple mais puissante, évoquait les défis et l’envie que Salvador pouvait évoquer à l’époque. Plusieurs pirates et soldats, issus des armées coloniales, ont tenté de prendre d’assaut ce port incroyablement riche. Une grande partie du syncrétisme religieux de la ville est ancrée dans la culture populaire riche et diversifiée, dont le candomblé est l’exemple le plus frappant.

Le centre historique

La Fondation Salvador de Bahia, stratégiquement située face à une grande baie de la côte brésilienne, avait pour objectif de concentrer les activités de la métropole en Amérique portugaise et de faciliter les échanges avec l’Extrême-Orient et l’Afrique. Salvador s’est rapidement développé, devenant le principal port du Brésil et un centre important pour l’industrie sucrière et le commerce des esclaves. Les principaux quartiers du centre historique sont Pelourinho, Carmo, São Bento, Mercy, Taboão, Santo Antônio et Sé. Pelourinho et ses ruelles magnifiques font de lui le cœur battant de la ville. Il se caractérise par la fidélité aux plans du XVIe siècle, la densité des monuments et l’homogénéité de ses bâtiments.

Plan du site